Retrouvez-nous Rue St Honoré mais aussi au Bon Marché, à l’Eden Rock St Barth, à l’Hotel du Cap à Antibes, ...

Pascale Monvoisin

Pascale Monvoisin

Au cœur de l'univers créatif de Pascale Monvoisin, l'ailleurs tient une place de choix. Peut-être parce que dans une autre vie, elle a été hôtesse de l'air. Entre Buenos Aires et Bangkok, entre San Francisco, Rio, Delhi et Tokyo, elle nourrit son imaginaire d'autres couleurs, atmosphères, tableaux, et aiguise son sens du Beau. Éprise de culture underground, elle consacre ses escales aux musées et galeries d'art, aux lieux hype comme aux parcours confidentiels. Au hasard de ruelles africaines, d'un bar anonyme de Los Angeles, de la contemplation d'un Rauschenberg ou d'un Rothko, elle y ressent surtout cette liberté de créer, de l'ordre du jeu. De ces énergies légères et décomplexées qui l'aident à franchir le pas et oser l'expression.La jeune femme pudique et instinctive passe alors son temps libre aux Beaux-arts... Elle dessine, modèle, peint ; travaille les nuances des matériaux et des couleurs. Et un beau jour, presque naturellement, elle se façonne une bague avec des perles années 1930 chinées sur un marché aux puces. Monté comme une sculpture, le bijou attire la convoitise ; puis c'est au tour de son bracelet, de ses sautoirs...
Ses pièces inspirées sont plébiscitées et en 2009, elle lance sa première collection.

Au cœur de l'univers créatif de Pascale Monvoisin, l'ailleurs tient une place de choix. Peut-être parce que dans une autre vie, elle a été hôtesse de l'air. Entre Buenos Aires et Bangkok, entre San Francisco, Rio, Delhi et Tokyo, elle nourrit son imaginaire d'autres couleurs, atmosphères, tableaux, et aiguise son sens du Beau. Éprise de culture underground, elle consacre ses escales aux musées et galeries d'art, aux lieux hype comme aux parcours confidentiels. Au hasard de ruelles africaines, d'un bar anonyme de Los Angeles, de la contemplation d'un Rauschenberg ou d'un Rothko, elle y ressent surtout cette liberté de créer, de l'ordre du jeu. De ces énergies légères et décomplexées qui l'aident à franchir le pas et oser l'expression.La jeune femme pudique et instinctive passe alors son temps libre aux Beaux-arts... Elle dessine, modèle, peint ; travaille les nuances des matériaux et des couleurs. Et un beau jour, presque naturellement, elle se façonne une bague avec des perles années 1930 chinées sur un marché aux puces. Monté comme une sculpture, le bijou attire la convoitise ; puis c'est au tour de son bracelet, de ses sautoirs...
Ses pièces inspirées sont plébiscitées et en 2009, elle lance sa première collection.

Afficher plus
Pascale Monvoisin
Les créations de ce designer
Pascale Monvoisin